Au sein du collège Pablo-Picasso d’Harfleur, l’exaspération et l’incompréhension des enseignants et des personnels en charge de la vie scolaire et des personnels ATOSS est à son comble face à une nouvelle baisse annoncée des moyens dédiés à cet établissement, dans un contexte pourtant marqué par un accroissement des difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Malgré sa sortie visiblement inopinée et inappropriée du réseau d’éducation prioritaire, ce collège accueille pour bonne part des élèves issus de familles aux prises avec des situations sociales complexes et est confronté à un climat tendu en raison d’une recrudescence d’incivilités, voire de violence.

Le manque de surveillants en nombre suffisant pour favoriser un climat serein a déjà été souligné à maintes reprises. Or, aujourd’hui est annoncée la suppression d’un demi-poste d’assistant d’éducation.

Cette décision ne manquerait pas d’aggraver les difficultés exposées en étant vécue fort légitimement comme une forme de mépris à l’égard des personnels qui agissent au quotidien, malgré la carence des moyens à disposition, pour assurer des conditions d’accueil et d’enseignement dignes de ce que sont en droit d’attendre les collégiens et leurs parents.

Un mouvement de grève sera organisé au sein du collège et appelle à une réaction à la hauteur des enjeux de la part de vos services.

C’est ce que Sophie Hervé, Conseillère départementale et membre du Conseil d’administration du collège vient d’écrire au Directeur des Services de l’Education Nationale.

 

Pour télécharger les courriers adressés par Sophie Hervé : http://departement.elus76.com/wp-content/uploads/2019/05/2019-05-17-Let-collège-P.Picasso-DASEN-1.pdf

Pour télécharger le courrier d’intervention du Vice-Président en charge de l’Education : http://departement.elus76.com/wp-content/uploads/2019/06/2019-05-23-Let-rép-Dept-Picasso.pdf