Rappelant que « le dispositif d’aide à l’acquisition de matériel adapté à la pratique sportive des personnes en situation de handicap est passé de 10.000 € en 2016 à 100.000 € en 2018 », la vice-présidente Chantal Cottereau a proposé au Conseil départemental du 10 décembre, en partenariat avec le comité départemental handisport 76 (CDH 76), de financer un plan d’investissement dérogatoire aux dispositifs d’aide en vigueur pour 40.721 €.

Séverine Botte a souligné que « cette délibération vise à compléter notre dispositif en finançant des projets qui n’entrent pas dans les critères », avant de prendre position : « Cela ne nous pose aucun problème bien entendu. Nous notons d’ailleurs avec satisfaction que lorsque vous voulez contourner les critères et les dispositifs normés, vous trouvez des solutions. C’est de ce point de vue une délibération instructive qui fera date par et pour la suite ! ».

Elle en a profité « pour relayer un aspect du handisport qui n’est pas suffisamment pris en compte. Pour que des équipes puissent être constituées dans certaines disciplines, notamment le basket, il faut que des joueurs valides puissent compléter l’effectif. Et pour cela, ils doivent être équipés de fauteuils qui ne sont pas pris en charge puisque le pratiquant n’est pas lui-même en situation de handicap. Or en raison du coût de cet équipement, 3.000 à 6.000 € selon les sports, cela pose problème ».

Aucun autre groupe n’étant intervenu, Chantal Cottereau a conclu en confirmant la possibilité d’intervention pour du matériel handisport pour des personnes valides.

Cette délibération a été adoptée à l’unanimité.

Pour télécharger l’intervention complète de Séverine Botte : 4.02 – Complément Handicap – SBO