A l’occasion d’une question orale rédigée pour le Conseil départemental du 5 octobre, Stéphane Barré n’a pas souhaité « revenir sur la teneur des débats qui ont accompagné la présentation du nouveau Projet Régional de Santé lors du précédent Conseil », mais il s’est arrêté « sur un aspect particulier mis en avant : l’insuffisance de praticiens sur plusieurs bassins de vie de notre département ».

Sur cette situation précise des déserts et des déficits médicaux, il a rappelé que les élus communistes estiment qu’il convient d’aller plus loin que les actions engagées « en contractualisant avec les étudiants volontaires l’apport d’une aide financière publique conditionnée à un engagement d’exercer sur des secteurs sous dotés en praticiens de même spécialité ».

Or, il a relevé, « qu’ici comme au niveau national, cette proposition s’est heurtée au refus des majorités en place, au prétexte que les médecins, et leurs organisations, y étaient défavorables. Et que la coercition ne saurait résoudre les difficultés rencontrées ».

Avant d’annoncer que, pourtant, « un dispositif analogue existe dans plusieurs départements en direction des étudiants en chirurgie dentaire, dont l’évaluation permet de confirmer toute sa pertinence »et qu’il « apparaît qu’il est soutenu par le Conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens Dentistes ! ».

Rappelant que la Seine-Maritime compte, dans cette spécialité, seulement 43 praticiens pour 100.000 habitants, soit 1 praticien pour 2.326 seinomarins, Stéphane Barré a demandé au Président « de diligenter une étude, en lien avec le Conseil départemental de l’Ordre des Chirurgiens Dentistes, dont l’objectif serait de permettre de disposer en Seine-Maritime d’un dispositif incitatif analogue ».

Le Président Martin a indiqué que cette proposition nécessitait un examen approfondi des services et qu’il y répondrait par conséquent lors du prochain Conseil.

Pour télécharger le texte de la question : 2018 09 24 – Texte question orale VL

Pour télécharger la réponse apportée : 2018 10 04 – Rép Pdt Question orale