Le Conseil départemental du 11 décembre fut riche en délibérations… Il fut riche du même coup en interventions des élus communistes du Front de Gauche !

Tantôt pour se réjouir de la reprise du port de pêche du Havre par le Département – une issue heureuse à une mobilisation opiniâtre qu’ils soutiennent depuis des années -, ou pour s’associer au nouveau dispositif visant à offrir un hébergement chez l’habitant pour les mineurs isolés. Ou encore pour saluer l’implication renforcée du Département pour résorber le déficit de médecins, tout en appelant chacun à se souvenir des décisions politiques libérales qui ont conduit aux déserts médicaux actuels.

Tantôt pour dénoncer une modification du Fonds de Solidarité Logement qui devrait conduire à exclure du dispositif des bénéficiaires ou la suppression des critères de richesse des communes et de leurs habitants pour déterminer le niveau des aides financières attribuées par le Département : « un souci d’équité affichée par la majorité qui à l’arrivée n’est pas équitable ! »

Et tantôt pour proposer : l’intervention du Département contre les péages routiers… Ou pour soutenir les filières industrielles… La prise en charge gratuite des pompiers contre les nids d’insectes nuisibles… Une table ronde réunissant sous l’égide du Département l’ensemble des acteurs de la distribution de l’eau pour garantir un accès pour tous et tout le temps à ce besoin vital… Un dispositif de bonus-malus sur les aides départementales attribuées aux communes en fonction de leur implication ou de leur refus d’implication dans le Fonds de Solidarité Logement… Différentes propositions constructives dont certaines devraient déboucher sous peu sur du concret.

Mais c’est bien sur le budget 2018 du Département que les élus communistes du Front de Gauche se sont trouvés en opposition frontale avec leurs collègues de la majorité, qu’ils soient macronistes convaincus et décomplexés ou plus silencieux face à l’action gouvernementale. Un budget qui acte avec un optimisme déconcertant et pour tout dire suspect, une diminution de la plupart des dépenses sociales sous couvert d’une reprise de la croissance qui selon eux devrait, pour la première fois depuis des années, faire régresser les besoins en matière de solidarité. « Un optimisme béat » qui semble bien masquer une autre réalité : « l’austérité appliquée aux services de première nécessité ! ».

Pour télécharger le résumé des interventions des élus du groupe communiste du Front de GaucheEn Direct 2017 12

Pour télécharger la version de synthèseEn Direct 2017 12 Synthèse