La première décision modificative du budget départemental 2017 a fait réagir Hubert Wulfranc, tant sur la forme que sur le fond. Une occasion tout d’abord pour le groupe de revenir sur ce budget voté en décembre : « La décision budgétaire modificative soumise à notre examen s’inscrit dans les pas du budget primitif adopté par la droite départementale en décembre dernier. Nous avons voté contre ce budget que nous jugeons ne pas être à la hauteur des besoins sociaux exprimés par la population. Un budget qui a acté une série de coups de rabot budgétaire tout en accordant une priorité renouvelée au remboursement de la dette Départementale ».

Pour Hubert Wulfranc, cette première modification du budget va dans le même sens : « Une priorité qui se décline aujourd’hui par une proposition de réaffectation de l’intégralité de la hausse des recettes réelles (4 millions d’euros supplémentaires par rapport aux prévisions du budget voté) sur la section d’investissements afin de réduire le recours à l’emprunt. Ces crédits auraient pu être employés plus utilement à abonder des dispositifs rabotés par le Département tels que les dépenses consacrées aux collégiens ou encore, pour soutenir l’investissement public ».

Par conséquent, Hubert Wulfranc a annoncé que le groupe communiste du Front de Gauche s’y opposera, non sans avoir obtenu préalablement que le vote soit scindé en deux « pour permettre de voter favorablement les subventions associatives financées par cette décision modificative budgétaire, dont celle accordée au Planning Familial 76 confronté à des difficultés financières qui recherche actuellement un nouveau local pour réduire ses frais de fonctionnement et pour lequel il est proposé de verser une subvention exceptionnelle de 2.500 euros ». Il a été entendu.

Télécharger l’intervention de Hubert Wulfranc : 3.04 – Interv HW – DM