Le plan d’accueil des apprentis dans les services départementaux, présenté par le Vice-Président Lemonnier lors du Conseil départemental du 28 mars, a donné lieu à une intervention de Séverine Botte, les élus communistes du Front de Gauche ayant été à l’origine d’une progression de ce dispositif.

« L’année dernière, à l’occasion de la présentation de la délibération fixant l’accueil des apprentis dans les services départementaux pour l’année 2016, et puisque nous étions unanimes ici à souligner les mérites de l’apprentissage, j’avais proposé que notre collectivité s’engage à tripler le nombre d’apprentis accueillis dans nos services. En effet, 30 apprentis en contrat pour 5.375 postes départementaux, ne semblait pas correspondre à un effort significatif pour une collectivité vantant les mérites de ce dispositif de formation qualifiante et d’insertion professionnelle. Nous avons été entendus et cette année, vous en proposez 5 de plus, j’y vois donc un premier pas dans le sens souhaité et je vous encourage à aller encore plus loin l’année prochaine ».

« Démarche pragmatique » a répondu Luc Lemonnier.

Jean-Paul Lecoq a alors fait remarquer que « l’apprentissage est pour la famille politique de Monsieur Lemonnier le must dans le domaine de la formation, au détriment souvent, dans leur esprit, de l’enseignement technique et professionnel. Or, dans les faits, la collectivité que vous dirigez reste bien modeste… Investissez donc dans ce que vous croyez ! 5 de plus par an, c’est un peu court ».

« A chaque jour suffit sa peine » a conclu le Président.

Pour télécharger l’intervention de Séverine Botte : 3.03 – Interv SB – Apprentissage