capture

Pour éviter la « Trump-erie » :

Il faut rassembler contre les politiques d’austérité

pour répondre aux exigences populaires !

L’élection de Donald Trump est l’expression de l’Amérique des oubliés, des opprimés, elle est l’expression du peuple ignoré qui souffre et qui est en colère.

Quand le peuple est méprisé, quand il voit sa condition se dégrader alors que les richesses n’ont jamais été aussi grandes, quand il est déçu et que le progrès promis ne vient pas, le peuple trouve toujours le moyen d’exprimer sa colère.

Pourtant, un espoir incarné par le progressiste Bernie Sanders s’est levé, combattu alors par les dirigeants du Parti Démocrate qui lui ont préféré, de peu, une Hillary Clinton soutenue par l’establishment et la finance.

C’est malheureusement maintenant le peuple américain qui va subir les conséquences d’une politique de droite dure.

Car lorsque la colère du peuple n’est pas portée pour reconstruire une société plus juste et plus humaine, elle est récupérée, utilisée par les extrémistes et les populistes pour imposer une société reposant sur les divisions et les haines, le repli identitaire et le sectarisme, pour au final servir les seuls intérêts des plus forts.

Les promoteurs des politiques libérales d’austérité d’où qu’elles viennent étant, partout, disqualifiés, un nouvel espoir doit se lever.

Cela nous impose de porter et de faire triompher, ensemble et quelques soient nos divergences, un véritable projet de gauche, combatif, en rupture avec les politiques d’austérité. Contre les inégalités sociales, contre le déclassement, contre la désindustrialisation et la casse des services publics, engageons la bataille pour une nouvelle répartition des richesses et le retour en force de la puissance publique, de la puissance collective, prenons maintenant résolument le parti pris des gens contre le parti pris de l’argent.

C’est le moment !…

Jean-Paul Lecoq et Nathalie Nail

Télécharger le communiqué en pdf : communique-trump