763-solidarites276-zoom

Le modeste héritage du dispositif 276 réduit à une seule action de solidarité et aux limites département de la Seine-Maritime a fait réagir Sophie Hervé au nom du groupe lors de la séance du Conseil départemental du 20 juin : « Survivance du dispositif 276 qui, quoi que vous puissiez en dire, restera dans les esprits et dans l’histoire départementale comme un dispositif partenarial utile qui prit fin brutalement avec l’arrivée de la Droite, ce 76 solidaire s’est restreint aux seules limites de notre Département. Un comble pour marquer l’avènement d’une nouvelle Région, plus grande, que l’on nous a vendu comme un vecteur de progrès ».

Constatant que « la politique de la nouvelle Région Normande, c’est désormais le chacun pour soi en application du qui peut le moins… peut le moins… », Sophie Hervé a regretté que « ce qui était une réussite dans les collaborations régionales avec deux départements ne soit pas étendu aux trois autres ». Conclusion, « la solidarité est une notion qui n’était visiblement pas inscrite dans le programme de Monsieur Morin le libéral ». Néanmoins, le groupe a voté pour cette délibération « non sans marquer une certaine amertume, en validant le maintien de ce volet solidaire du feu 276 qui permet aux associations caritatives de continuer à bénéficier du soutien départemental pour le transport des denrées alimentaires et leur réfrigération ».

Le groupe socialiste a voté contre. Le groupe des indépendants s’est abstenu.

Télécharger l’intervention de Sophie Hervé : 1.01 – Interv SH – 76 Solidaire