Tribune du Groupe Communiste et Républicain, Front de Gauche de Seine-Maritime

Bulletin départemental du mois de mai 2018

NE JAMAIS ROGNER SUR LES SOLIDARITES

A l’exception de l’Aide Personnalisée à l’Autonomie (APA) et d’un effort pour le handicap que nous avons salué, le budget 2018 du Département, chef de file des solidarités, porte une baisse de toutes les autres dépenses sociales à hauteur de 4 millions d’euros.

Déjà, depuis 2015, nous constatons et dénonçons des moyens rabotés, sous couvert de « réorganisations », malgré des besoins en progression du fait des conséquences d’une crise économique qui n’en finit pas de percuter la vie quotidienne de nombreux seinomarins.

Un foyer sur dix nécessite un accompagnement régulier du Département, sans compter les familles qui ne font pas appel, souvent par méconnaissance, aux soutiens qu’elles peuvent prétendre au regard de leur situation.

Les équipes des Centres Médico Sociaux de proximité sont à la peine, ceux de l’Aide Sociale à l’Enfance alertent sur leurs conditions d’exercice dégradées. Les bourses aux collégiens ont disparu. Les subventions à de nombreux centres sociaux ont été diminuées. La baisse généralisée des crédits de solidarité ne va rien arranger.

Il est grand temps d’inverser la tendance en adaptant les moyens aux besoins au lieu de compresser les besoins pour consacrer les moyens départementaux à d’autres fins…

Pour télécharger la tribune : Tribune 2018 05