Excellente nouvelle au cours du Conseil départemental du 11 décembre !

Après avoir rappelé le poids de la filière pêche en Seine-Maritime et les actions engagées par le Département dans ce domaine, le Vice-Président Alain Bazille s’est arrêté sur la situation du port de pêche du Havre qui n’a pas d’existence juridique et qui souffre d’un manque d’investissement. Le Département s’est donc proposé de prendre la compétence de ce port de pêche.

Un positionnement attendu et salué par Alban Bruneau qui a rappelé que « depuis plusieurs années Jean-Paul Lecoq et les élus communistes havrais, notamment Jean-Louis Jegaden, alertent sur la situation du port de pêche du Havre, relayant ainsi l’inquiétude et l’incompréhension des marins pêcheurs et de leurs familles face à l’inertie des pouvoirs publics. En début d’année, ils ont appuyé une démarche en direction de Madame la Préfète pour lui demander d’intervenir afin de sortir ce port de l’imbroglio administratif dans lequel il est tombé, et qui le prive depuis des années des investissements pourtant vitaux au maintien de son activité. Avec Sophie Hervé nous avons également relayé cet enjeu auprès de notre collègue Alain Bazille ».

Déplorant que « les lois successives visant à clarifier les compétences et à simplifier les pilotages seront ici totalement passées à côté de leur sujet », Alban Bruneau a rappelé que « ce port est important. Il l’est pour les marins de la vingtaine de navires immatriculés au Havre et pour leurs familles. Il l’est pour Le Havre et les havrais, très attachés à cette activité, comme nous avons encore pu le constater, en octobre, lorsque les havrais ont massivement soutenus à nos côtés la mobilisation des pêcheurs aux prises avec certains tracas liés à la vente des coquilles Saint-Jacques. Mais il l’est tout autant pour notre Département comme l’a souligné le rapport sur la filière pêche en Seine-Maritime présenté devant notre assemblée ».

Il a conclu en rappelant « combien ce port de pêche est issu de la mobilisation opiniâtre de ses marins-pêcheurs. Aujourd’hui nous sommes heureux de pouvoir répondre à leur appel ».

Jean-Christophe Lemaire, pour la majorité, a salué également ce positionnement en rappelant l’importance du port de pêche du Havre pour toute la filière pêche de Seine-Maritime et ses criées de Fécamp et de Dieppe. Il a souligné que 98 % de la débarque des produits de pêche dans le Département se font sur ces trois ports. Le Vice-Président Bazille a pour sa part confirmé que « 200.000 € d’investissements régionaux sont attendus ».

Cette délibération qui vient consacrer une longue mobilisation décisive des élus communistes a été adoptée à l’unanimité.

Pour télécharger l’intervention complète d’Alban Bruneau5.03 – Interv AB – Port de pêche du Havre

Pour télécharger la délibérationRapport du 11 Décembre 2017-1078-1083