en-direct

Séance de rentrée du Conseil départemental le 4 octobre, marquée par plusieurs délibérations sur l’éducation qui, sous couvert de bonnes intentions affichées, masquent en réalité une diminution sans précédent des moyens en faveur des collèges, des collégiens et de leurs familles. Des actes tranchant singulièrement avec la volonté consensuelle exprimée par les élus de l’assemblée en début de séance, dans le cadre de la présentation du plan d’action départemental suite aux attentats de l’été, de mettre plus de République dans les quartiers…

Ce grand écart entre paroles et actes, entre promesses et décisions, a également été dénoncé lors des débats sur la nouvelle politique culturelle départementale, la nouvelle agence créée au service du développement, la prévention spécialisée ou encore sur le projet de réorganisation des services sociaux départementaux, inscrits à l’ordre du jour de la journée. Ces délibérations ont donné lieu à des prises de position fortes des élus du groupe communiste et républicain du Front de Gauche.

Il n’y a guère que sur le plan de soutien à la pêche, le programme départemental d’insertion et le nouveau schéma de l’aide à domicile que le groupe s’est associé à l’unanimité du Conseil, mais avec quelques bémols… de taille !

Télécharger le résumé des débats et des interventions des élus du groupe : en-direct-2016-10

Télécharger la version de synthèse : en-direct-2016-10-synthese

NB : Toutes les interventions complètes du élus du groupe sont consultables et téléchargeables sur ce blog.