Catégorie dans Tribune dans Seine Maritime mag

Tribune du mois de mai : Pour un Département plus actif face aux crises

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de mai 2024

Pour un Département plus actif face aux crises

Le Département a voté son tiède budget 2024 sans les voix des élus de la Gauche combative. Car au-delà de ses dispositifs qui structurent les politiques publiques, il lui faut aller plus loin en expérimentant des réponses nouvelles et progressistes face aux crises qui s’enchainent (logement, santé, pouvoir d’achat…).

Non pas en encourageant le retour de l’uniforme dans les collèges, mais en instaurant un revenu minimum pour les jeunes, en créant des centres de santé avec médecins salariés, en organisant un service public des métiers du lien, en recrutant les AESH pour les faire bénéficier d’un vrai statut, en rétablissant les bourses pour les collégiens, en ouvrant tous les dispositifs de solidarité aux travailleurs pauvres…

Sans oublier de donner enfin les moyens à la MDPH d’instruire les nombreuses demandes dans des délais raisonnables.

Des choses avancent, nous y contribuons. C’est le cas de la mise à disposition gratuite des protections menstruelles au collège que nous avions proposés ; Du tarif unique de restauration en regrettant que le niveau retenu ait entrainé une hausse pour une partie des familles ; De l’élargissement de l’Aide à la restauration ; Du sauvetage du Fonds de solidarité logement dont il aura fallu attendre 6 ans de baisse constante avant de réagir !

La Droite fait ainsi la démonstration qu’après une première marque de surdité à nos demandes, elle finit par les reprendre. C’est la preuve que nous avons raison d’être persévérants dans nos interventions. Nous allons les multiplier !

gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Mai 2024

Tribune du mois de mars : Faire de l’Education une vraie priorité !

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de mars 2024

Faire de l’Education une vraie priorité !

N’en déplaise à la nouvelle ministre qui n’arrange rien par ses choix, la France est l’un des pays d’Europe où l’origine sociale pèse le plus dans le parcours scolaire. Ces inégalités, véritables ségrégations sociales, sont liées à l’application de la « Carte scolaire » et ses logiques comptables.

Quand un élève entre dans son établissement scolaire, quel qu’il soit, il devrait pouvoir être accompagné pour favoriser sa réussite, et écouté en fonction de ses besoins (santé, handicap, mal-être, difficultés sociales et familiales qui sont autant de freins à sa réussite scolaire). Il devrait effectivement pouvoir compter sur des enseignants, agents territoriaux et professionnels de santé en nombre suffisant…

Qui peut dire aujourd’hui que toutes ces nécessités sont couvertes ?

Car le gouvernement continue de baisser le nombre d’enseignants et les crédits affectés sont loin de rattraper le retard accumulé. Il démantèle le service de médecine scolaire et se révèle incapable, malgré sa promesse, d’accompagner tous les élèves en situation de handicap.

Il refuse d’engager les réformes de fond dont l’Education Nationale a besoin :

  • Plan de recrutement massif d’enseignants sous statut et revalorisation conséquente des salaires ;
  • Limitation de toutes les classes à 19 élèves maximum ;
  • Création d’un service public des AESH (que nous proposons de confier aux départements) ;
  • Rétablissement d’une infirmière, d’un psychologue et d’une assistante sociale dans tous les établissements.

Ce sont ces propositions que nous défendons : gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Mars 2024

Tribune du mois de janvier : Une bonne année 2024 : C’est possible !

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de janvier 2024

Une bonne année 2024 : C’est possible !

Nous vous souhaitons une bonne année, résolument solidaire et combative, pour surmonter les difficultés qui obscurcissent le quotidien.

Le dire c’est bien, mais le faire en y contribuant par les décisions politiques que le Conseil départemental est amené à prendre tout au long de l’année, serait encore mieux !

Raison pour laquelle nous nous mobilisons pour faire avancer les propositions que nous portons afin de pouvoir compter sur un Département pleinement engagé à vos côtés.

  • Pour remédier aux difficultés à trouver un médecin en créant des centres de santé départementaux avec des médecins salariés ;
  • Pour en finir avec la crise du logement en augmentant la construction et la rénovation du parc public par le doublement des aides aux bailleurs sociaux ;
  • Pour expérimenter un revenu d’autonomie pour les jeunes ;
  • Pour étendre les dispositifs individuels de solidarité aux salariés modestes dont le salaire ne suffit plus pour payer les factures ;
  • Pour reconstruire et rénover plus de collèges ;
  • Pour décider une baisse généralisée des tarifs de cantine au moment où la Droite applique sa décision de les augmenter dans un tiers des collèges…

Le Département dispose de 188 Millions d’€ disponibles et de 40 Millions d’€ bloqués inutilement pour le projet de contournement routier de Rouen qui ne verra jamais le jour en raison de sa nocivité pour la santé et l’environnement. Il y a donc de quoi faire !

Ce sont ces propositions que nous défendons dans le cadre de la préparation du budget départemental 2024 : gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Janvier 2024

Tribune du mois de novembre : Crise du pouvoir d’achat, en finir avec la fatalité !

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de novembre 2023

Crise du pouvoir d’achat : en finir avec la fatalité !

Les crises s’empilent et 1 habitant sur 3 vit désormais sous contrainte face à ses dépenses essentielles. C’est considérable. Disposer d’un emploi ne protège plus forcément contre la vie trop chère.

Or il n’y a pas de fatalité dans cette situation indigne d’un pays qui bat des records de richesses sans qu’elles ne bénéficient à ceux qui les produisent.

A coup de petits chèques, petites primes, et grande communication, le gouvernement met des pansements là où il faudrait traiter les problèmes à la racine.

Contre la hausse des prix, le pouvoir d’achat amputé, la pauvreté qui progresse, des mesures fortes sont nécessaires :

  • Augmenter salaires et pensions, et les indexer sur l’inflation ;
  • Imposer fortement les superprofits et les dividendes ;
  • Établir par la loi une réelle égalité Femmes-Hommes ;
  • Nationaliser le secteur de l’énergie ;
  • Et rétablir l’encadrement des prix.

Il faut aussi que le Département agisse davantage pour protéger les plus modestes avant qu’ils ne basculent à leur tour dans la pauvreté en décidant :

  • D’étendre les dispositifs de solidarité et le Fonds de Solidarité Logement (FSL) aux salariés modestes ;
  • De lancer un grand plan d’aide alimentaire pour accompagner les associations, les centres sociaux et les CCAS face à l’accroissement des demandes ;
  • De baisser les tarifs de restauration dans les collèges.

Et une politique de l’habitat volontariste garantissant à chacun un logement adapté à ses besoins.

Le Département en a largement les moyens.

Ce sont ces propositions que nous défendons : gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Novembre 2023

Tribune du mois de septembre : Renforcer la République, c’est renforcé les services publics de proximité

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de septembre 2023

Renforcer la République, c’est renforcer les services publics de proximité 

L’enseignement public n’a pas de prix tellement l’Éducation Nationale représente un investissement crucial au service des futurs citoyens, des futurs actifs, et de la société toute entière.

Il en va ainsi de l’école, de la santé et des autres services publics : ce qui permet à la République de remplir son rôle, c’est sa capacité à organiser des services accessibles, en proximité, couvrant l’ensemble des besoins des habitants, de la petite enfance jusqu’à nos ainés.

Si le Département est le garant des solidarités, il doit s’interroger sur ce qu’il s’est passé au début de l’été, aux côtés de l’État, des acteurs de l’éducation populaire, des élus municipaux, pour analyser et répondre concrètement aux besoins, aux urgences.

La République est abîmée, des habitants ont eu peur, sont en colère, ils attendent des réponses. Le besoin d’égalité, de respect, d’écoute de tout le monde est grand. Nous avons besoin d’une police de proximité avec des liens renforcés avec les citoyens. Nous avons besoin d’écoles aux classes de 19 élèves maximum et de formations pour se dessiner un avenir. Nous avons besoin d’en finir avec la crise du logement, de l’hôpital, de mettre un terme aux inégalités, à la pauvreté grandissante en répartissant équitablement les richesses produites par tous.

C’est par ces investissements et politiques publiques fortes que la République retrouvera l’apaisement et que la fraternité se substituera aux divisions et aux tensions.

Ce sont ces propositions que nous défendons : gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Septembre 2023

Tribune du mois de juillet : Vacances pour tous ! Chiche ?

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de juillet 2023

Vacances pour tous ! Chiche ?

Partir en vacances est d’utilité publique : c’est bon pour le moral, la santé, pour les liens et la société. Or malgré les congés payés créés par la Gauche en 1936 et le droit aux vacances pour tous inscrit dans la loi depuis 1998, 40% des Français ne partent pas faute de ressources suffisantes, même avec un salaire.

Ce grand écart entre la loi et la réalité des familles ne choque ni le gouvernement préoccupé de défendre les intérêts des plus riches, ni la droite au Département. Ils se reposent sur les associations, communes et comités d’entreprise pour que ce droit puisse toucher le plus grand nombre.

La Seine-Maritime met en avant ses nombreux atouts touristiques et propose de pouvoir « Lire à la plage ». Mais que fait-elle pour que les seinomarins profitent de vacances bien méritées et pas seulement en traversant la rue ?

Il n’y a pas de fatalité ! Le Conseil départemental serait donc bien inspiré d’ouvrir un dispositif pour aider aux vacances des familles. Ou pour soutenir les communes qui à Dieppe, Arques, à Harfleur, Gonfreville l’Orcher, à Saint-Étienne-du-Rouvray, Oissel ou à Eu, au Tréport, organisent des séjours pour les jeunes, les familles, et investissent dans des centres de vacances à la montagne, en bord de mer ou… de rivière.

Et sur ce dernier point, les conseillers départementaux ne peuvent pas laisser la base de la Varenne, poumon vert du Nord du département, être vendue à un promoteur privé !

Ce sont ces propositions que défendent les élus de la Gauche combative pour faire des vacances pour tous, une réalité. gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Juillet 2023

Tribune du mois de mai : L’urgent besoin de solidarité du Département face à la baisse du pouvoir d’achat

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de mai 2023

L’urgent besoin de solidarité du Département face à la baisse du pouvoir d’achat

  • Quand les prix explosent au point qu’il devient de plus en plus difficile de remplir son caddie et de payer ses factures d’énergie ;
  • Quand les salaires et les pensions ne suivent pas ;
  • Quand aller travailler tous les jours paie de moins en moins ;
  • Quand la pauvreté gagne sans cesse du terrain ;
  • Quand on se trouve privé de soins ;

le Département, en charge des solidarités, a le devoir d’agir en adaptant ses dispositifs et en expérimentant des réponses nouvelles, à hauteur des problèmes rencontrés par un nombre croissant de foyers.

Le Fonds de Solidarité Logement (qui intervient aussi sur l’énergie), ou les dispositifs de solidarité individualisés doivent être accessibles aux salariés aux ressources modestes, ils en sont exclus actuellement ;

Un Revenu minimum d’autonomie pour les jeunes, dont un tiers en Seine-Maritime vivent sous le seuil de pauvreté, doit pouvoir être expérimenté, comme d’autres départements le font ;

Un service public de l’aide à domicile doit être réfléchi pour couvrir 100% des besoins ;

Un tiers des foyers pouvant accéder à un accompagnement financier de solidarité en sont privés, souvent faute d’information ou perdus dans les méandres de la dématérialisation : la lutte contre ce non recours aux droits doit être une priorité.

Ce sont notamment ces propositions qui sont défendues par les élus de la Gauche combative, communiste et républicaine afin que le Département agisse réellement aux côtés des seinomarins pour soutenir leur pouvoir d’achat.

gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Mai 2023

Tribune du mois de mars : La Protection de l’enfance doit être une réalité pour tous ceux qui en ont besoin

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de mars 2023

La Protection de l’enfance doit être une réalité pour tous ceux qui en ont besoin

« La protection de l’enfance vise à garantir la prise en charge des besoins fondamentaux de l’enfant, à soutenir son développement, à préserver sa santé, sa sécurité, sa moralité et son éducation » : telle est la mission assignée aux pouvoirs publics, au premier rang desquels figurent les départements.

Cependant, alors que les familles sont confrontées à de multiples difficultés, force est de constater que la protection de l’enfance est trop souvent délaissée.

Les réponses adaptées aux besoins des enfants, de leurs parents, prennent trop de temps. Le réseau des CMPP (centres médico-psychologiques) a été réduit. Les capacités d’accès à un accompagnement pluridisciplinaire dans les établissements diminuent. Des jeunes de l’ASE sont livrés à eux-mêmes dès leur majorité. Les travailleurs sociaux font au mieux sans être reconnus dans leur engagement…

Car ce secteur, tout comme le secteur hospitalier, est soumis aux politiques de réduction de moyens humains, financiers. Cette pénurie organisée découle d’une conception comptable qui n’a pas sa place ici. Elle aboutit à ce que de très nombreux enfants et ados soient privés de soins et d’accompagnement.

Il est plus que temps que tout cela change !

La loi Taquet affiche de belles ambitions, mais où sont les moyens nécessaires ?

Il faut à la fois renforcer ces moyens (recrutements, nombre de places, diversification des solutions d’accueil…) mais aussi redonner de l’attractivité aux métiers du secteur.

C’est ce que nous défendons.

gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Mars 2023

Tribune du mois de janvier : Des vœux solidaires et combatifs

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de janvier 2023

Des vœux solidaires et combatifs

En ce mois de vœux, nous formulons le souhait que s’éclaircisse enfin le quotidien qui n’en finit pas de se compliquer pour nombre de familles surexposées à des crises successives qui nuisent à leur bien-être.

Des vœux pour une société meilleure, plus juste, où les richesses considérables produites par tous seront équitablement redistribuées, pour soutenir le pouvoir d’achat, la protection sanitaire et sociale, l’éducation et l’ensemble des services publics.

Des vœux pour que, de l’Etat au Département, la puissance publique agisse par des mesures fortes aux côtés des communes pour la satisfaction des besoins essentiels des familles, au premier rang desquels figure le logement.

Un toit adapté à ses besoins est un droit. Avec 15 millions de personnes mal logées, il est temps que l’Etat définisse une stratégie nationale du logement : en réinvestissant sur logement social, en interdisant la location des logements insalubres ou en luttant contre la spéculation immobilière qui exclue de plus en plus de nos villes les foyers modestes.

Le Département doit passer à la vitesse supérieure et ne plus coller à la roue poreuse d’Emmanuel Macron. Il faut davantage aider les ménages modestes notamment ceux qui sont exclus du Fonds de Solidarité Logement (FSL), davantage lutter contre les marchands de sommeil, contre la logique du Airbnb, refuser les augmentations de loyer.

C’est ce que les élus du groupe de la Gauche combative portent par leurs propositions, et c’est ce que nous défendrons de nouveau pour le budget 2023 du Département.

gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Janvier 2023

Tribune du mois de novembre : Mettre à contribution les assistés !

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de novembre 2022

Mettre à contribution les assistés !

1002 milliards d’€… la richesse des 500 plus grandes fortunes de France a augmenté de 5% et atteint désormais ce chiffre pharaonique.

80 milliards d’€… la fraude et l’évasion fiscale continuent de violer la loi et de priver nos services publics de financements essentiels pour la santé, l’éducation, l’accompagnement de nos ainés.

Pourtant du Président de la République au Président du Département, les droites regardent ailleurs et placent dans leur viseur celles et ceux qui, privés d’emploi, seraient coupables de bénéficier de la solidarité pour tenter de survivre.

Qu’ils essayent donc de vivre à 4 avec 939 € par mois ou 598 € pour une personne seule ! Surtout en cette période de forte inflation.

Il y en a assez de cette chasse aux pauvres qui tourne à l’obsession. Il y a assez de ce matraquage des milieux populaires priés de mettre un pull cet hiver, d’abandonner leur vieille voiture et de se cantonner aux pâtes et à la purée.

Nous nous considérons que les assistés, ce sont ceux qui s’en mettent plein les poches bénéficiant de lois sur mesure ou d’arrangements fiscaux, ceux qui spéculent sur l’énergie, les denrées alimentaires et nourrissent l’inflation.

Le Département a le devoir de protéger chacun, à tous les âges de la vie, de soutenir le pouvoir d’achat, d’accompagner les plus fragiles, pas de leur faire les poches si peu garnies.

C’est ce que les élus du groupe de la Gauche combative portent au quotidien par leurs propositions et c’est ce que nous défendrons de nouveau dans le cadre de la préparation du budget 2023.

gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Novembre 2022