Catégorie dans Communiqué

Tribune du mois de mai : Voter ne suffit jamais… mais demeure essentiel

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de mai 2022

Voter ne suffit jamais… mais demeure essentiel

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne connaissons pas l’issue des élections présidentielles, ni l’intérêt civique qu’elles auront suscité.

Mais quel qu’en soit le résultat, la campagne des élections législatives désormais engagée est capitale pour permettre à notre démocratie de préserver le pluralisme des opinions. Notamment à travers une Assemblée Nationale au sein de laquelle les futurs député(e)s seront pleinement représentatifs de la diversité de la Nation.

Santé, éducation, retraites, pouvoir d’achat, emploi, transports, alimentation, énergie, environnement, services publics, solidarités, sport, culture, sécurité… Quoi que nous fassions, quel que soit notre âge, nos revenus, notre condition sociale, quels que soient nos besoins, nos attentes… cette future Assemblée Nationale fera des choix qui auront des conséquences directes sur nos vies quotidiennes, sur notre avenir et celui de nos proches.

Alors autant participer à ces choix, autant peser sur cette élection en nous exprimant sur ce que nous voulons et sur ce que nous ne voulons plus. C’est vrai, le vote ne suffit jamais mais en démocratie il demeure pourtant essentiel.

Au sein du Conseil départemental, nous en faisons souvent la démonstration en portant la voix et les besoins de toutes celles et de tous ceux qui méritent dans leur quotidien plus de considérations et de justice, face à des droites toujours concentrées sur les défenses des intérêts des plus riches. Et pour qui les services publics, pourtant si essentiels, demeurent soumis à des critères de rentabilité et d’austérité.

gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Mai 2022

Tribune du mois de mars : Redonner de l’énergie au pouvoir d’achat des seinomarins !

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de mars 2022

Redonner de l’énergie au pouvoir d’achat des seinomarins !

Si tout va mieux pour l’économie avec un fort niveau de croissance et une progression des richesses produites, les ménages eux sont à la peine sous les coups conjugués de la hausse des prix et de la stagnation des salaires, des pensions.

De plus en plus de foyers ne parviennent plus à couvrir leurs besoins pour se soigner, se chauffer, s’alimenter, faire le plein de leur véhicule…

Supportant déjà tout le poids de la crise sanitaire depuis 2 ans, ils doivent pouvoir compter sur une réelle relance de leur pouvoir d’achat. Bien au-delà des mesurettes concédées sous la pression populaire par un gouvernement coupé des réalités et toujours tourné vers la satisfaction des plus riches.

La renationalisation de l’énergie pour mettre un terme au gavage en règle des actionnaires de ce secteur sur le dos d’EDF et sur celui des consommateurs, la baisse des taxes sur les carburants, la hausse des salaires, des pensions, ou encore la mise en place de réelles mesures de redistribution des richesses au profit des citoyens sont des exigences de salut public.

Le Département, chef de file des solidarités, doit aussi entendre ce besoin et agir pour soutenir les conditions de vie quotidienne décente des seinomarins.

Ce sont ces propositions que nous portons et que nous avons défendues lors des Conseils de février et mars portant sur le budget 2022 du Département.

Pour celles et ceux qui veulent mener ces batailles à nos côtés, contactez-nous :

gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Mars 2022

Baisse de moyens dans les collèges et lycées, le groupe de la Gauche combative en appelle à l’intervention du Département

Dans de nombreux établissements du secondaire en Seine-Maritime, les équipes éducatives, avec le soutien des parents d’élèves, se mobilisent actuellement contre l’insuffisance des moyens qui leur sont alloués dans le cadre des dotations horaires globales (DHG) prévues par les services de l’Education Nationale pour la rentrée, et notamment la baisse des heures postes.

Cette nouvelle baisse des moyens prévue à la rentrée pour travailler sereinement au bénéfice de tous les élèves provoque de la lassitude et même une certaine désespérance au sein de la Communauté éducative, d’autant que bien souvent ces baisses viennent toucher des établissements donc les effectifs seront stables à la rentrée, sans compter les nombreuses conséquences de la crise sanitaire qui affectent tout particulièrement les élèves du second degré.

  • C’est le cas à Dieppe où les mobilisations sont fortes, notamment au collège Georges-Braque mais aussi au collège Albert-Camus, aux lycées Jehan-Ango et Pablo-Neruda.
  • C’est le cas à Gonfreville l’Orcher, au collège Gustave-Courbet, et à Harfleur, au collège Pablo-Picasso, ou encore au Havre, notamment au collège Gérard-Philipe.
  • C’est le cas à Saint-Etienne-du-Rouvray, au collège Pablo-Picasso.
  • C’est le cas aussi dans de nombreuses autres communes de notre Département.
  • Au Tréport, au collège Rachel-Salmona, la mobilisation concerne la nécessaire ouverture d’une classe de 5e, les effets néfastes de la fermeture d’une classe en septembre 2019 conduisant depuis à des concentrations excessives d’élèves dans des classes surchargées.

Pour amplifier cette mobilisation, il est impératif que le Département soutienne la demande de révision des DHG des établissements et l’arrêt au recours massif des heures supplémentaires annuelles au profit des heures postes.

C’est pourquoi les élus du groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine en appellent au Président du Département pour qu’il relaie fortement ces mobilisations, aux côtés des élus qui, dans chaque canton et chaque commune, apportent leur soutien à ces combats pour l’égalité des chances de tous les élèves et le respect des établissements de chaque territoire.

Lire la suite

Séverine Botte apporte le soutien du groupe de la Gauche combative aux salariés d’Onéla

Des salariés de l’entreprise Onéla qui intervient sur le secteur de l’aide à domicile pour le compte du groupe privé européen Colisée dont le chiffre d’affaire dépasse le Milliard d’euros étaient rassemblés ce midi à Rouen pour dénoncer l’attitude de leur direction qui n’applique même plus les obligations de leur convention collective.
Résultat d’après nombre de témoignages reçus, une partie des frais liés aux trajets entre les domiciles des bénéficiaires ne sont plus payés, des personnes âgées qui doivent être nourries et couchées dès 17h pour bien rentabiliser les plannings, conditions inhumaines de travail, pression de la montre etc… Ces méthodes, ça suffit !
Séverine BOTTE, Conseillère départementale, au nom du groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine au Département, Céline BRULIN, Sénatrice, et Hubert WULFRANC, Député, sont venus apporter leur soutien aux salariés et saisissent immédiatement l’Inspection du travail.

Conseil départemental du 3 février : Des orientations budgétaires en marche arrière !

Le Conseil départemental de demain débattra des orientations budgétaires 2022 du Département. Au regard des orientations proposées par la majorité des droites, le groupe des élus de la Gauche combative, communiste et républicaine (Séverine BOTTE, Alban BRUNEAU, Maryline FOURNIER, Sophie HERVE, Laurent JACQUES, Nicolas LANGLOIS, Christine MOREL et Joachim MOYSE) a décidé de communiquer dès à présent à travers une expression publique.

Affaiblie par 5 années d’application de l’austérité qui ont mis à l’os les capacités de solidarité de la collectivité départementale (*), le Département de Seine-Maritime aura mis 1 an après le déclenchement de la crise sanitaire pour réagir à travers différents dispositifs de soutien utiles (mars 2021).

Et alors que la crise n’est pas terminée, les orientations budgétaires proposées demain par la majorité des droites ne prévoient pas de les maintenir.

Des orientations qui ne prévoient pas non plus d’intervention pour soutenir le pouvoir d’achat des ménages pris en étau entre la stagnation des salaires et des pensions, et la forte hausse des prix.

Face à l’explosion des factures énergétiques, le Département ne joue pas son rôle de collectivité des solidarités en ne se donnant pas les moyens d’être aux côtés des habitants pour qui c’est insupportable. Le Fonds de solidarité logement se réduit d’ailleurs comme peau de chagrin.

De plus, aucune expérimentation d’un revenu universel pour les jeunes n’est envisagée ; la majorité refuse de donner suite à la création de centres de santé dans les déserts médicaux avec embauches de médecins salariés, ou encore d’affecter des moyens supplémentaires pour les Centre Médico-Sociaux de proximité…

A cela s’ajoute une complaisance incompréhensible à l’égard des décisions gouvernementales qui continuent de diminuer le pouvoir d’agir des collectivités locales et leur autonomie.

Lire la suite

Situation dramatique au Burkina-Faso : Christine Morel sollicite une aide d’urgence du Département

Les attaques Djihadistes se multiplient au Burkina-Faso, poussant de nombreux réfugiés des villages du Nord à s’exiler dans les villages de la province du BAM qui se retrouve dans l’incapacité humaine et matérielle d’accueillir ces femmes et ces hommes à qui il ne reste plus rien.

Une situation dramatique qui appelle une intervention humanitaire urgente, et notamment de la part du Département de Seine-Maritime engagé de longue date dans une coopération internationale avec cette province.

C’est ce que Christine Morel, Conseillère départementale et Maire d’Harfleur, propose au Président du Département dans un courrier qu’elle vient de lui adresser.

Pour télécharger le courrier de Christine Morel : Situation au Burkina – Courrier au Président

Tribune du mois de janvier : Une bonne année 2022 ? Nous vous la souhaitons ainsi !

Tribune du Groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine

Bulletin départemental du mois de janvier 2022

Une bonne année 2022 ? Nous vous la souhaitons ainsi !

Parce que la crise sociale, écologique et démocratique appelle en cette annéed’élections des solutions et décisions nouvelles :

  • pour rompre avec la fabrique d’inégalités et d’injustices qui fait tant de mal aux gens et à l’environnement ;
  • pour replacer l’humain au cœur de la société et retisser les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité ;

Et parce que nous avons tous mérité un avenir meilleur que le présent que l’on nous impose ;

Nous vous souhaitons une bonne année !

En tenant à associer à ces vœux nos pompiers qui bataillent pour obtenir les moyens nécessaires pour tout simplement faire leur métier : celui de pouvoir répondre immédiatement à tout appel aux secours. Chaque minute étant salvatrice ou fatale selon les effectifs et les outils dont nous les dotons.

Le Département étant le principal financeur du Service d’Incendie et de Secours (SDIS), agissons pour qu’ils soient enfin entendus.

La Seine-Maritime, 2e département en matière d’exposition aux risques, consacre 68€ par habitants au fonctionnement du SDIS, contre 90 € pour les autres SDIS de même catégorie.

En cette période où ils viennent nous présenter leur calendrier, rappelons-leur par notre accueil et notre soutien combien nous leur sommes reconnaissants de leur engagement.

Ce sont ces propositions que nous portons au quotidien et que nous avons défendues lors du dernier Conseil départemental.Pour celles et ceux qui veulent mener ces batailles à nos côtés, contactez-nous : gauchecombative.76@gmail.com

Pour télécharger la tribune : Tribune mois de Janvier 2022

Démarche de Maryline Fournier et Nicolas Langlois pour renforcer les conditions de scolarité et d’enseignement sur le SIVOS des Vallées

Les communes de Freulleville, Saint-Vaast-d’Equiqueville et Ricarville du Val, composant le SIVOS des Vallées, vont être prochainement touchées par d’importants travaux de voirie sur les routes départementales.

Des travaux qui vont compliquer les déplacements, notamment scolaires, et perturber le fonctionnement des écoles.

Raison pour laquelle, les trois maires ont saisi les services départementaux de l’Education Nationale pour formuler diverses propositions destinées à renforcer, durant cette période difficile, les conditions de scolarité et d’enseignement.

Les conseillers départementaux du canton, Maryline FOURNIER et Nicolas LANGLOIS, ainsi que le Député Sébastien JUMEL, leur apportent leur soutien en saisissant à leur tour la Direction départementale de l’Education Nationale.

Pour télécharger le courrier : SIVOS des Vallées, courrier au DASEN

Pour télécharger la réponse favorable obtenue : SIVOS des Vallées, réponse DASEN

Alerte sur la dégradation du climat social au sein de la collectivité départementale

« Depuis plusieurs mois, les élus départementaux, et notamment ceux du groupe de la Gauche combative, sont destinataires, par tracts, courriers ou messageries, d’un certain nombre d’alertes, et pas seulement de la part des organisations syndicales représentant les agents Départementaux. Ces alertes mettent en cause des situations de souffrance au travail et de dégradation des conditions de travail qui ne se limitent pas visiblement aux seules conséquences de la gestion de crise sanitaire. »

C’est à partir de ce constat que Nicolas LANGLOIS, président du groupe de la Gauche combative, communiste et républicaine au Conseil départemental, vient de saisir le Président du Département, en ajoutant que « ce constat rejoint d’ailleurs ce qu’il s’exprime directement auprès de nous, dans nos cantons, par des agents de la collectivité, dans le secteur des solidarités notamment. »

Dans son courrier, il souligne « qu’un nouveau seuil d’alerte a été franchi par le refus de deux organisations syndicales de siéger à la réunion du CHSCT, pour dénoncer ainsi l’absence de réponses à certaines situations urgentes dans des équipes qui seraient désormais en danger ou aux prises avec des conditions de travail dégradées. »

Et il rappelle également « qu’au cours du dernier Conseil départemental, les élus de mon groupe et moi-même sommes intervenus à plusieurs reprises, à l’occasion de plusieurs délibérations, pour relayer ces inquiétudes et nous inquiéter de la dégradation du climat social et du dialogue social au sein de la collectivité départementale. »

Avant d’indiquer que « dans ces conditions, il nous parait nécessaire de formaliser, de nouveau et à travers ce courrier, ces inquiétudes, en vous sollicitant afin d’être destinataire des réponses urgentes que vous allez apporter, n’étant pas membre des instances paritaires. Notre seul souci est de vérifier ainsi que ces réponses sont et seront apportées dans l’intérêt des agents des services publics départementaux et par conséquent dans celui de la collectivité et des usagers. »

En conclusion, les élus du groupe disent leur disponibilité « afin d’apporter tout élément complémentaire concernant ces demandes. »

Pour télécharger le courrier : Climat social, courrier au Président

Pour télécharger la réponse obtenue : Climat social, réponse du Président

Travaux routiers SIVOS des Vallées : Nicolas Langlois et Maryline Fournier demandent des aménagements

Des travaux routiers importants et attendus, sont programmés sur les ouvrages et les routes départementales du SIVOS des Vallées, aux alentours de Ricarville-du-Val, Saint-Vaast-d’Equiqueville et Freulleville. Cependant, en l’état actuel du projet, ces travaux vont allonger considérablement les temps de trajet pour les enfants, notamment pour les plus jeunes.

D’où des propositions d’aménagement, à travers la prise en charge de locaux modulaires (dans le cadre du coût global des travaux de voirie) déposées par les maires de ce SIVOS. Un aménagement qui permettrait de rassurer la population et de garantir une ruralité vivante, dont l’école est l’un des piliers.

Nicolas Langlois et Maryline Fournier, Conseillers départementaux, ainsi que le Député Sébastien Jumel sont intervenus auprès du Président du Département pour soutenir cette proposition, et pour demander d’être associés aux temps d’échanges et de travail mis en place autour de ce projet.

Pour télécharger leur courrier : SIVOS des Vallées – Projet routier